La cuisine selon mon envie !

Des recettes de cuisine basées sur les produits de saison et les épices. L'histoire des aliments et leurs bienfaits nutritionnels sont largement abordés.

25 janvier 2013

Amarettis de Sardaigne

Je reviens enfin vers mon blog, à la faveur d'un peu de répit que me laisse le petit dernier, arrivé prématurément mais en bonne santé la veille de l'automne. Jongler entre les tétées, les allers-retours à l'école et la remise en forme ne me laisse, comme à des millions de nanas, que peu de temps pour cuisiner... Notamment la pâtisserie .... Alors des petites bouchées comme les amarettis, savoureuses et parfumées, ne se refusent pas ! À tel point qu'à la maison, depuis le printemps dernier, les fournées d'amarettis sont légion. Leur recette m'a été demandée de nombreuses fois par mes amies et amis gourmands. Elle est tirée du supplément au magazine culinaire Régal, « Le meilleur de l'Italie », rédigé par Edda Onorato, auteure et photographe culinaire, que j'aime suivre sur son lumineux blog un déjeuner de soleil.

Amarettis_de_Sardaigne

Les amarettis, petits gâteaux ventrus qui craquèlent très légèrement à la cuisson, comptent parmi les ancêtres des macarons. Dans les deux recettes, on utilise en effet des blancs d'oeuf, force amande en poudre et sucre, après quoi on cuit peu de temps. Mon petit garçon les adore, tout comme il adore les macarons parisiens, {très à la mode quoiqu'éloignés des premiers macarons à croûte croquante...}. Ces amarettis de Sicile sont parfumés au citron jaune et à l'eau de fleur d'oranger. Je les fais régulièrement sans citron, mais toujours avec l'eau de fleur d'oranger, qui porte d'ailleurs très mal son nom puisqu'il s'agit de la transformation des fleurs de l'oranger amer ou bigaradier. Quand je l'achète, je vérifie qu'elle ne contient pas de vanille, car ce parfum très prisé de l'agro-alimentaire se retrouve souvent là on ne l'attend pas, là on ne le veut pas !

Excellents une heure après la sortie du four, les amarettis se gardent quelques jours dans une assiette recouverte d'un film alimentaire ou de papier aluminium. Ils sont très copains avec un ristretto, une crème au chocolat pour une version très gourmande ou à l'heure du thé. Je les fais et les refais sans que personne ne s'en lasse : voilà une recette simple, intelligente (peu d'ingrédients de base, recyclage des blancs d'oeuf, avec quelques jours de conservation) et savoureuse. À punaiser sur le frigo !

Amarettis de Sardaigne = ingrédients pour une bonne vingtaine de pièces

2 blancs d'oeuf = 60 g

200 g d'amande en poudre

170 g de sucre semoule blanc + un peu pour façonner les amarettis

eau de fleur d'oranger

3 c. c. d'extrait d'amande amer

zeste d'un citron jaune non traité

30 amandes entières

2 saladiers.

Mélangez la poudre d'amande, le zeste de citron, l'arôme d'amande et le sucre.

Dans le seconde saladier, battez les oeufs en neige ferme et incorporez-les au mélange précédent avec un peu de précaution. À ce stade, on obtient une pâte bien souple qu'on recouvre de film alimentaire et qu'on réfrigère au moins 3 heures. Personnellement je garde au frais 12 heures.

Préchauffez le four à 150°C th. 5.

Mouillez vos mains avec l'eau de fleur d'oranger et façonnez alors des boules grosses comme une noix que vous roulez dans du sucre. Posez-les sur une plaque à pâtisserie/un papier sulfurisé sur une plaque allant au four. Piquez d'une amande entière.

Faites cuire une dizaine de minutes : les amarettis doivent sécher et être à peine colorés.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 10:51 - Petites douceurs, amies des théophiles - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Amarettis de Sardaigne

    C'est bien tentant, je me la note dans un coin.

    Et toutes mes félicitations pour le petit dernier !

    Posté par clotilde, 08 février 2013 à 14:50 | | Répondre
Nouveau commentaire