La cuisine selon mon envie !

Des recettes de cuisine basées sur les produits de saison et les épices. L'histoire des aliments et leurs bienfaits nutritionnels sont largement abordés.

07 avril 2013

Muffin Monday#36 - Muffin miel, pommes et épices douces

Le Muffin Russe. Muffins miel, pomme et épices douces

Allez, ce n'est pas comme si... le printemps se cachait derrière les giboulées de mars, même à Toulouse : le thème du MM#36 est bien le Muffin Russe. Ces considérations météorologiques de côté, il revient à Laurence (petitsrepasentreamis), lauréate de la 35e édition, Tiuscha et moi, ses deux dauphines, de vous cuisiner pour que vous travailliez du chapeau sur ce thème. Un thème qui sonne exotique à mes oreilles, d'autant qu'une consigne supplémentaire corse un peu la chose : si les muffins proposés peuvent être sucrés et salés, ils doivent être végéta*iens. Composez ainsi des muffins sans lait animal, sans oeufs, et qui font la part belle aux farines et céréales issues d'autre souche que celle du blé. Montrez-nous avec gourmandise que les farines issues du millet, du quinoa, du riz ou encore de l'amarante n'ont plus de secret pour vous. Autant de contraintes peuvent dérouter au début, je le concède pour m'être sentie gentiment prise au dépourvu, mais ensuite, j'ai été inspirée, avide de découvrir des façons de cuisiner différentes de la mienne.

Ces lignes directrices n'ont qu'un but : stimuler votre créativité (et à la 36e édition du MM, il en faut une bonne dose) tout en partageant un chouette moment gourmand. Je ne sais pas si les muffins gigognes existent, mais … À vos caissettes !

Le délai pour la réalisation et l'envoi de vos recettes accompagnées d'une photo ainsi que d'un lien vers votre blog est d'un mois.

Et ... une fois n'est pas coutume, les muffins que je propose aujourd'hui sont réalisés « sans » lait d'origine animale, ni oeuf, avec plusieurs farines non majoritairement obtenues à partir de blé, du miel et des raisins secs pour la touche russe, des épices douces parce que j'adooore ça, et un peu de pomme râpée parce que 1. c'est divinement magique lorsqu'on exclut les oeufs ; 2. ça sent bon les traditions culinaires de l'est de l'Europe... Ils sont multi-fonctions : je les ai présentés en fin de repas avec le café, avec un thé au goûter, ou ... comme un bon petit-déjeuner. Très parfumés, grâce à la mélasse qui apporte une tonalité pain d'épices renchérie par le cumin et la cannelle, agréablement moelleux grâce à la pomme râpée, voici des muffins à refaire. La liste d'ingrédients ressemble à un inventaire à la Prévert, j'aime m'accaparer les produits de ma cuisine, comme bon me semble. Vous pouvez toutefois laisser tomber la mélasse et remplacer par la même quantité de miel, idem pour les farines et jouer avec, en conservant néanmoins la même quantité de fécule de maïs pour le côté aérien.

Muffin_pommes__miel____pices_douces

Ingrédients pour dix muffins

90 g de fécule de maïs ou maïzena

20 g de farine de pois chiches

20 g de farine d'épeautre

20 g de farine de blé complète

2 pommes épluchées et râpées (Reine des Reinettes, Belle de Boskop)

1 cc rase de bicarbonate de sodium

1 cs de vinaigre de cidre de pomme bio

10 g de levure (sans phosphates)

une bonne pincée de sel fumé ou de sel de Guérande

40 g de cassonade

70 g de miel

20 g de mélasse noire de canne à sucre

80 ml de lait végétal -ici, lait d'épeautre parfumé à la noisette-

20 g de noisettes décortiquées grossièrement concassées

4 cs d'huile neutre -pépins de raisin, olive-

30 g de raisins secs -blonds ou bruns- réhydratés dans du thé

1 cs de son d'avoine

1 bonne pincée de cumin en poudre

1 bonne pincée de cannelle en poudre.

Préchauffez votre four à th. 7/180°C.

Dans une soucoupe, mettez le vinaigre de cidre de pomme avec le bicarbonate de sodium.

Dans un saladier, mettez tous les ingrédients secs. Incorporez-y les raisins.

Dans une petite casserole, mettez le lait végétal à tiédir et le miel + la mélasse à fondre dedans.

Puis, mélangez enfin tout ensemble, sans oublier les pommes râpées.

Répartissez la préparation dans 10 moules à muffin, faites cuire 20 minutes et laissez tiédir avant de servir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 juillet 2012

Soupe glacée de betterave rouge avec croquants pistache, pavot, parmesan

Soupe_glac_e_betterave_rouge__croquants_pistache_pavot

Des dernières betteraves rouges crues glanées au marché Cristal* fleurait un parfum inhabituel d'hiver. Je voulais pourtant les préparer autrement qu'en salade, même si j'adore les râper et les assaisonner d'huile de noix qui sublime leurs arômes d'humus. Portée par la vague des gaspachos et des veloutés glacés de courgettes, j'ai préféré en faire une soupe froide très colorée et accompagnée de croquants à la pistache et au parmesan. Ça donne une jolie entrée qui en envoie plein les mirettes et les papilles, une entrée rosie comme un dessert sucré qui déploie la palette des roses jusqu'au magenta de la betterave. Mais qui n'a absolument rien à voir avec le très russe borchtch, qui se sert lui, chaud, et constitue un plat complet puisqu'il comporte de la viande. Très appréciable en apéro comme en entrée !

Soupe glacée de betterave rouge avec croquants pistache, pavot, parmesan. Pour 750 ml de soupe:

-460 g de betterave rouge cuite, épluchée, coupée en gros cubes

-1 cc d'huile d'olive

-¼ d'oignon rouge émincé

-250 ml d'eau

-½ de gousse d'ail frais

-¼ de cc rase de baies roses

-sel, poivre noir du moulin (facultatif).

Dans une petite casserole ou un mini-wok, faire suer les lamelles d'oignon rouge dans l'huile d'olive. Incorporer tous les ingrédients dans le bol du blender ou du mixer en terminant par l'eau et mixer longuement. Laisser reposer au réfrigérateur au moins 3 heures. Au moment de servir, ajuster l'assaisonnement si nécessaire.

Pour une dizaine de croquants pistache, pavot, parmesan.

-40 g de beurre doux mou

-20 g de parmesan râpé

-20 g de poudre d'amande ou de poudre de noisette

-20 g de chapelure

-1 oeuf moyen

-25 g de farine de maïs jaune ou blanche**

-25 g de maïzena

-1 cs rase de graines de pavot

-1 cc de zestes d'orange non traitée (séchés ou frais)

-sel gris

-une poignée de pistaches non salées.

Dans une jatte, mettre le beurre, le parmesan, la poudre d'amande, la chapelure, les farines, les graines de pavot, le zeste d'orange et l'oeuf. Égrener le tout du bout des doigts, former une dizaine de sablés, les saupoudrer de pistaches concassées. Cuire une vingtaine de minutes à four chaud (th. 7/180°C). Laisser refroidir, et servir en accompagnement de la soupe glacée de betterave.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*Marché Cristal ou marché des Boulevards (marché de plein vent du mardi au dimanche)

Boulevard de Strasbourg

31000 Toulouse. 

**Ces farines sans gluten s'achètent principalement dans les boutiques "bio" et quelquefois aux rayons diététiques ou "bio" des GMS. Dans la catégorie restreinte des farines sans gluten, celle de maïs est assez économique (~1.50€/kg.). La farine de maïs donne une coloration jaune aux préparations, tandis que la farine de maïs blanche, issue d'une variété de maïs blanc, n'a pas cette caractéristique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 novembre 2010

Gâteau pour Mélanie, Elodie et les autres

G_teau_pour_M_lanie__Elodie_et_les_autres1Petit clin d'oeil au cinéma de Claude Sautet dans mon intitulé. Dans mon entourage immédiat, familial et amical confondus, octobre marque le début des réjouissances commémorant les naissances. C'est pas parce qu'aujourd'hui l'armistice prend le dessus qu'il faut oublier les choses plus gaies dirais-je. Aussi, depuis mardi, et au moins jusqu'à la mi-décembre, les gâteaux d'anniversaire et leurs bougies pulluleront autour de moi. Pour le dessert, pour un goûter, avec les gâteaux au chocolat, il y a toujours une façon de s'amuser...

Et si vous hésitez pour le plat, pourquoi ne pas prendre une idée génialement économique, savoureuse et qui tordra le cou aux idées reçues sur les abattis en téléchargeant l'application pour i-phone dédiée aux "produits tripiers" ? Ils sont de saison, ils sont bons, ils sont peu coûteux... régalez-vous, surtout ! Mon penchant va à la tendresse de la joue de porc, toujours meilleure marinée.------------------

Gâteau pour Mélanie, Elodie et les autres
-4 oeufs, les blancs séparés des jaunes
-125 g de chocolat noir
-100 g de beurre doux en dés
-110 g de noisettes en poudre
-110 g de cassonade
-1 pincée de sel
-sucre glace
-motif de pochoir au choix (coeur, étoile, ourson...)
-un paquet de Mikado (les biscuits, pas les baguettes de bois).

Battre les blancs en neige très ferme, ajouter une pointe de sel et la moitié du poids du sucre à mi-montage. Réserver.
Faire fondre le chocolat au bain-marie. Quand il est presque complètement fondu, ajouter le beurre coupé en dés, lisser.

Dans un saladier, verser le mélange chocolat/beurre, les jaunes d'oeufs un à un en mélangeant bien à chaque fois. Ajouter la poudre de noisette et le sucre restant, mélanger bien.

Incorporer les blancs en neige doucement à la spatule, comme pour macaronner, l'appareil doit être homogène et lisse, sans avoir trop retombé.

Verser l'appareil obtenu dans un moule carré ou rond, à charnière ou dans un moule chemisé.

Cuire 30 minutes à four chaud th. 6/180°C. Laisser refroidir avant de démouler.

Au dernier moment, décorer à l'aide des pochoirs et du sucre glace, placer autant de Mikado que d'années à fêter !

----------{Vive le chocolat}---------------------------------------------------------------------------------------

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 11:48 - Petites douceurs, amies des théophiles - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 août 2010

Crème Glacée au Chocolat Blanc et poudre de noisettes (sans sorbetière)

Cr_meGlac_eChocolatBlancNoisetteCe n'est pas parce que les journées ressemblent déjà à ce que nous allons vivre dans quinze jours –la rentrée des classes--, que l'été tire son rideau. Ambiance automnale le matin, estivale l'après-midi, pour répondre à ce mélange peu orthodoxe qui me mettrait presque le moral dans les chaussettes alors que j'ai encore mes nus-pieds, j'ai dégusté ma crème glacée au chocolat blanc et noisettes. Douce comme un souffle d'air chaud, étayée par les notes chaudes et réconfortantes des noisettes en poudre, elle fond dans le palais. Exquis.

Pour 1 bac de glace soit 620 ml :

2 oeufs extra-frais

35 ml de crème fraîche entière épaisse

130 g de chocolat blanc de bonne qualité

15 g de sucre glace

20 g de sucre roux

30 g de poudre de noisette (en magasin bio)

1 pincée de sel.

Prendre 2 jattes.

Dans la plus petite, montez les blancs d'oeuf en neige très ferme, avec l'aide d'une pincée de sel. Ajouter le sucre glace aux deux-tiers du montage.

Faire fondre le chocolat au bain-marie et arrêter le feu dès qu'il est fondu pour éviter son durcissement.

Dans le grand saladier, mettre le chocolat blanc fondu, la crème fraîche, les jaunes d'oeuf, le sucre roux et battre au batteur électrique.

Y incorporer les blancs en neige, continuer à battre au fouet électrique de façon à obtenir une consistance homogène. Verser la poudre de noisette et battre encore.

Disposer la préparation dans un récipient allant au congélateur et laisser prendre au minimum 4 heures.

Servir tel quel ou arrosé d'un coulis de fraises fraîches.

Coulis de fraises fraîches :

250 g de fraises (Mara des Bois ou Gariguette)

30 g de sucre glace.

Laver les fraises, les équeuter (pas dans le sens inverse sinon les fraises se gorgent d'eau).

Les placer dans le bol du mixer avec le sucre glace puis mixer jusqu'à obtenir un coulis bien lisse.

Il se conservera 3 jours maximum au réfrigérateur dans un récipient hermétiquement fermé.

Il se congèle également !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 20:13 - Desserts - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2010

Brownies très chocolat pour la nouvelle année

Brownies_Extra

Changement d'année, passage de décennie, que ce nouveau temps fort vous amène ce que vous souhaitez et maintienne toutes les belles choses qui vous comblent déjà.

J'ai changé de décade peu avant Noël et je m'en sens presque revigorée, éloignée de la terreur irrationnelle que je ressentais avant de souffler mes 30 bougies. Le chocolat était bien souvent la guest-star de ces festivités, et il le demeure maintenant encore. J'ai choisi de commencer non pas par un menu léger, genre bouillon détoxifiant, mais par un monument des goûters d'enfants et d'adolescents : les brownies. A la fois roborratif et savoureux, chic mais pas pompeux, j'ai toujours eu un faible pour ce gâteau costaud bien décidé à nous faire affronter l'hiver : à base de chocolat dont on sait que -presque- toutes les filles adorent ça, truffé de fruits à coques bourrés de nutriments, on le sert coupé en tranches fines ou carrément en carrés, nettement plus académiques. Aujourd'hui, après une balade givrée, les pieds saupoudrés de neige, rien ne contre-indique sa dégustation.

J'avais déjà adoré la version qu'en donne Pierre Hermé dans son ouvrage le Larousse du Chocolat, puis j'ai goûté ceux livrés par Clotilde, bien plus forts en chocolat. J'apprécie beaucoup le moëlleux du premier et la force du second ... alors voici ma recette. Fondants, chocolatés et riches en fruits à coques, avec -est-ce une hérésie ?- une poignée de raisins en prime.

Brownies très chocolat

Pour un moule anti-adéhsif de 20*20 cm.

-200 g de chocolat à pâtisser à 70% de cacao

-20 g de cacao amer non sucré

-150 g de beurre demi-sel aux cristaux de sel de Guérande

-50 g de beurre doux

-110 g de farine blanche

-30 g de Maïzena

-250 g de sucre roux

-4 oeufs gros

-200 g de fruits à coque (au choix selon les goûts, le jeu des consistances recherché : noix, noisettes, amandes mondées entières et amandes effilées, pistaches non salées, noix de pécan, noix de macadamia ...)

-20 g de raisins secs (raisins de Corinthe).


Préchauffez le four sur th. 6.

Dans le bol du mixer, versez tous les ingrédients secs : farine, maïzena, sucre, cacao.

Faites fondre le chocolat en carrés au bain-marie et fondre le beurre dans une casserole à part.

Pendant ce temps, incorporez les oeufs aux ingrédients secs, mixez une minute.

Joignez-y ensuite le beurre fondu, mixez de nouveau 20 secondes. Enfin ajoutez le chocolat en ruban et poursuivez le mélange une dizaine de secondes de façon à obtenir une pâte lisse.

Ôtez le mélangeur du bol et versez d'un coup les raisins et les fruits à coques. Mélangez rapidement à la spatule.

Disposez cet appareil dans le moule anti-adhésif puis enfournez à four chaud (th. 7/180°C) pour 25 minutes, et sortez le moule quand le dessus du brownie craquèle légèrement.

Avant de le déguster, laissez le se reposer quelques heures, il n'en sera que meilleur.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 23:18 - Petites douceurs, amies des théophiles - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 juin 2008

Cake brioché courgette-chèvre

DSCN1690 Les pic-nics offrent de multiples possibilités de finger-food, de nourritures faciles à manger sans assiettes, ou avec si l'on choisit des salades géantes pour peu que l'on ait des tables ou simplement de grandes nappes à même l'herbe, des barbecues si l'environnement civilisé n'est pas loin. Les rencontres estivales de la blogosphère culinaire approchent, saisissant justement la possibilité informelle du déjeuner sur l'herbe. Chacun y apporte son repas ou bien une réalisation en proportions assez importantes pour pouvoir la partager avec ses pairs, donnant là la formidable occasion de tester des univers gourmands, des conceptions différentes ou proches de cuisiner.

Mon premier "grand" pic-nic a lieu dimanche, il sera familial, institué, peuplé, autour de l'étang, au bord de la rivière d'Ain. On n'y mange pas de poisson. Habituellement, on y apporte des taboulés ou des salades de pâtes, ainsi que des tartes  aux fruits toutes merveilleuses dont mes tantes sont spécialistes et friandes. Puis le soir, on lance le barbecue, et voguent les brochettes, saucisses aux herbes, merguez, grillades, tartines de camembert fondu.

Cette fois-ci, mon apport sera protéiné, à manger sans assiette ni fourchette, et n'obéit à aucune température de dégustation : mon cake brioché courgette-chèvre.

Cake brioché courgette-chèvre

  • 2 jaunes d'oeuf
  • 4 blancs d'oeuf battus en neige très ferme (ajoutez une pincée de sel à mi-parcours)
  • 50 g de fromage frais type Saint-Morêt
  • 300 g de courgette râpée finement
  • 300 g de farine T65 + 1 sachet de levure chimique
  • 10 feuilles de persil plat
  • 50 g de beurre fondu
  • 10 cl de crème fraîche épaisse
  • 1 bûche de chèvre type Sainte-Maure de Touraine coupée en fines tranches
  • une dizaine de noisettes entières pour décorer
  • une pincée de poivre

Dans un grande jatte, mettre les jaunes d'oeuf, le Saint-Morêt, la crème fraîche, le beurre, le poivre, le persil plat, mélangez bien avec une cuillère en bois. Ajoutez peu à peu la farine, mélangez à chaque fois, incorporez la courgette râpée et brassez bien de nouveau. Incorporez ensuite délicatement les blancs à cet appareil, en le soulevant pour brasser.
Dans un moule à cake préalablement beurré ou chemisé, versez les 2/3 de l'appareil obtenu. Disposez des tranches de fromage de chèvre sur la surface de pâte, versez le restant d'appareil, terminez en disposant les tranches de chèvre restantes. Décorez de noisettes. Faites cuire 45 minutes à four chaud th. 6. Le cake doit être bien gonflé, bien doré. Laissez-le reposer quelques minutes avant de le démouler et de le découper en tranche d'1,5 cm. Servez chaud, tiède ou froid, avec une salade...
Si une impression de mi-cuit subsiste, cela est dû à la courgette râpée qui est un élément aqueux.
Emballé dans de l'aluminium, le cake se conserve 2 jours au réfrigérateur.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 11:54 - Cakes, Pizzas, Tartes salées - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 avril 2008

Flan ricotta-courgette, sablés aux noisettes

vel_ricc_courgette_sabl__noisettePas de Poisson d'Avril aujourd'hui dans mes fourneaux, ni de canular qui puisse truffer (ni au propre, ni au figuré) mon billet, mais bonne fête quand même aux petits farceurs, et longue vie aux poissons de toutes écailles ! Si ce nouveau mois ne nous permet pas de nous découvrir beaucoup, et je le confirme malgré moi au vu du ciel, il me faut alors m'en remettre aux divines madeleines printanières ou estivales qui seules me permettent de tenir bon jusqu'aux premiers beaux jours ! La courgette est de celles-ci, puisque sous sa peau d'un vert luxuriant, sa chair vert d'eau à la consistance malléable à souhait me surprend toujours. Hier, j'ai tenté une idée qui me trottait dans la tête et me titillait les papilles depuis quelques calendes. Ce qui fournira une entrée pour le midi (à suivre d'un poisson en papillotte, tiens, on y revient !), ou une assiette-repas pour le dîner. C'est hyper simple et il vous faut un cuit-vapeur. Voici comment procéder pour 2 personnes :

Flan ricotta-courgette, sablés aux noisettes

Pour le flan :

  • 1 belle courgette lavée, épluchée, coupée en rondelles épaisses

  • 2 feuilles de laurier pour leur cuisson

  • 125 g de ricotta

  • 1/2 oeuf battu

  • huile d'olive

  • sel de céleri

  • poivre blanc du moulin

  • salade Trévise

Faites cuire à la vapeur la courgette + le laurier, pendant 10 minutes. Mixez avec la ricotta, le thym, le 1/2 oeuf, salez, poivrez, ajoutez une goutte d'huile d'olive. Divisez l'appareil de sorte à remplir 2 ramequins, recouvrez-les d'un film alimentaire ou de papier sulfurisé, faites cuire dans le panier du cuit-vapeur durant 12 minutes. Servez bien chaud accompagné de salade de Trévise et des sablés aux noisettes. 

Pour 4 sablés aux noisettes :

  • 80 g de farine fluide
  • 30 g de beurre mou coupé en petits morceaux
  • 1/2 oeuf battu
  • sel
  • 30 g de noisettes moulues + quelques unes pour la décoration
  • 1c.c. rase de thym

Préparez une pâte sablée : dans une jatte, mettez le 1/2 oeuf, battez à la fourchette, ajoutez une pincée de sel, le thym, versez la poudre de noisette, mélangez bien, versez la farine en pluie. Mélangez grossièrement avec une cuillère en bois, incorporez le beurre mou, effritez du bout des doigts pour obenir une consistance de pâte sablée traditionnelle. Formez 4 petits sablés que vous ferez cuire 15 minutes à four chaud (th. 7, 180° C). Laissez tiédir, servez avec les flans ricotta-courgette.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 11:55 - Plats/Plats uniques - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 février 2008

Quand j'ai faim, je mange ce cake

Pour avoir toujours un petit creux dans l'estomac, j'ai déjà essayé moultes tentatives pour les combler : tartine de beurre et de confiture -avec un passage Nutella obligé à l'adolescence-, sandwich au comté, banane, müesli-yahourt copieusement arrosé de miel, milk-shakes, x viennoiseries et autres pâtisseries à teneur calorique très variable, mais à chaque fois rien n'y faisait : ce que je voulais, c'était ne plus avoir faim et non manger un super truc que j'adore et qui m'amènerait encore vers une autre gourmandise !  ... et me ferait culpabiliser davantage. Et puis, comme la biscuiterie industrielle avec ses lots de goûters tous prêts et autres huiles hydrogénées me retranche toujours un peu plus loin vers les très bonnes boulangeries, je ne veux plus être rompue à quêter infiniment quelque bonne pâte à choux pour mon quatre heures. Aussi, mon fort penchant pour le gâteau tout simple fait soi-même m'a amené à élaborer une recette de cake nourrissant, entre le pain et la brioche, légèrement soufflé. On peut l'accomoder selon ses envies. Voila qui convient à la saison et à son goût.

DSCN0655

Pour un moule à cake standard :

  • 200 g de farine fluide

  • 40 g de cassonnade

  • 1 sachet de levure

  • 4 oeufs

  • 20 cl d'huile d'olive

  • 100 g de noix (ou ce que vous voulez : noisettes, amandes, raisins secs, pignons, abricots secs, figues sèches)

Préchauffez le four. Dans un bol à mixer, cassez les oeufs. Incorporez les autres ingrédients et mélangez une minute. Versez cet appareil dans un moule à cake huilé. Faites cuire 30 minutes à température moyenne (th. 7, 180° C). Ce cake se conserve quatre jours emballé dans un film alimentaire.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 15:59 - Desserts - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,