La cuisine selon mon envie !

Des recettes de cuisine basées sur les produits de saison et les épices. L'histoire des aliments et leurs bienfaits nutritionnels sont largement abordés.

08 mars 2013

Salade minute de fenouil à l'orange, coriandre et sel fumé {quand l'hiver a un goût de printemps...}

Même si ce n'est pas le printemps ici, il y a quelques bonnes choses à faire avant la mi-mars : remiser les chandails -ô délice des dénominations désuètes- et, au passage, couper l'herbe sous le pied de l'adage qui dit qu'"en avril, on ne se découvre pas d'un fil", vénérer les dernières oranges sanguines en habit sirupeux et poursuivre la mise à mort du poil ennemi [comme en témoignent l'ardeur qu'y mettent les espagnoles, ainsi que l'atteste la photo ci-dessous prise à Gérone, Catalogne] en vue de l'exposition prochaine des gambettes blanches vouées à ne pas le rester.

ByeByePelos

Plus prosaïquement, à la maison, allaitement oblige, les appétits sont encore très aiguisés mais je suis plus en plus friande de verdures, et avec cet hiver sans fin, je ne suis pas la seule à le clamer ! Hier encore, je faisais soupe de tout bois. Mais là... Exit les choux, à bas les cucurbitacées, plus de panais sous mon nez. Le mot d'ordre, le fil conducteur tant attendu, sera le légume vert : émeraude, bouteille, olive, de terre, pâle, sapin, amande, à soie, canard, tendre, luisant, pomme... et aux moments les meilleurs, viendra enfin le légume primeur. Depuis l'arrivée de notre deuxième enfant, je ne pensais pas que le temps serait à ce point compté. Plats uniques et salades bien senties ont plus que jamais une raison d'être et le soir, elles égaient n'importe quelle assiette. La salade minute que je partage aujourd'hui est une bénédiction grâce à la fraîcheur du fenouil anisé et la volupté de la chair molle de l'avocat. Oh, je mange les beaux jours ! Une pointe de sel fumé Maldon embellit le tout, simplement !

DSCN6187

Salade minute de fenouil à l'orange, coriandre et sel fumé {quand l'hiver a un goût de printemps...} Pour 4 personnes.

1 fenouil - 1 avocat bien mûr (éventuellement un avocat tropical) - quelques brins de coriandre fraîche lavée - 2 cs d'huile de noix* - 2 cs de jus d'orange pressée - piment en poudre (piment d'Espélette) - sel gris ou sel fumé Maldon.

Préparez le fenouil et l'avocat : après avoir ôter les éventuelles parties noires, émincez les 2 légumes finement. Disposez-les dans un plat, agrémentez de coriandre ciselée (quantité à doser selon vos goûts), d'huile de noix et de jus d'orange. Mélangez, ajoutez le piment et quelques grains de sel ou de flocons de sel Maldon. Dégustez dans la minute !

*Privilégiez de l'huile de noix fournie en circuit court, car elle se conserve peu de temps et elle apporte de tels bénéfices qu'elle mérite bien que vous vous y attardiez un peu, non ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 09:03 - Entrées froides - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 septembre 2012

Cake Indien aux épices, pistache et orange confite

J'ai déjà parlé ici du Cake sucré à l'indienne qui additionne les atouts du Carrot Cake anglais et du Cake Indien aux épices. Le Cake sucré à l'indienne comporte juste de la cannelle. Là, tous ceux qui apprécient les saveurs doucement épicées de certaines cuisines indiennes, ou un très joli mariage d"épices et de fruits secs seront comblés d'aise par le Cake Indien.

Je l'aime beaucoup en version goûter, bien sûr, mais aussi en version petit-déj' : cake indien + miel + yahourt basque au lait de brebis ou caillé de brebis + thé noir. Basé sur un cake sucré truffé de pistaches, oranges confites et raisins secs trempés dans du thé, il s'enrichit d'un mélange d'épices. Beena y inclut son mélange Byriani Masala Olivier Roellinger by Beena.  La composition du biryani masala m'a quelque peu échappée -même si j'ai trouvé cette équation : graines de cumin - coriandre - cardamome - poivre noir - cannelle - girofle - macis moulu - noix de muscade. Du coup, j'ai préféré composer directement un petit mélange assez poivré qui soulève justement des notes intéressantes dans un cake sucré. À proportions égales, j'y ai mis : du cumin en poudre, de la coriandre moulue, du poivre noir du moulin, de la cannelle et de la noix de muscade*. Puis j'en ai prélevé 2 c. à c.

Cake_Indien__pic_

Cake indien aux épices, pistache et orange confite - recette librement adaptée de celle-ci.

-2 c.c. de mélange d'épices* (ou tout prêt type Byriani Masala)

-60 g de pistaches non salées, épluchées + 30 g d'amandes entières grossièrement concassées

-100 g d'écorces d'oranges confites taillées en dés

-100 g de raisins secs gros blonds

-1 bol de thé noir fort et chaud

-125 g de beurre doux mou

-120 g de sucre roux

-2 oeufs

-125 g de yahourt de brebis ou de chèvre

-3 c.s. de miel

-250 g de farine (1/3 maïzena, 1/3 farine de blé complète, 1/3 farine de blé)

-1 sachet de levure

-sel gris fin.

Faire tremper les raisins secs un bon 1/4 d'heure dans le thé chaud. Égoutter.

Préchauffer le four à th. 7/180°C.

Dans un bol, battre les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le yahourt, le beurre mou et le miel. Mélanger bien au fouet ou à la fourchette.

Dans un grand récipient, verser les farines, la levure, le sel, mélanger bien et ajouter les dés d'orange et les raisins. Les envelopper de farine (pour ne pas qu'ils retombent au fond du moule lors de la cuisson). Puis, ajouter les pistaches, les amandes ainsi que le mélange aux oeufs. Mélanger enfin intimement les préparations et verser le tout dans un moule à cake beurré et fariné.

Faire cuire 40 à 50 min. à 180°C - th. 7/8. Ce cake se déguste tiède ou froid. Emballé dans de l'aluminium ou du film alimentaire, il se conserve 4 à 5 jours. 

-------------{autres cakes sucrés aux épices  et/ ou à la carotte}--------------------

Cake sucré à l'indienne

Carrot Cake Trois étoiles

Carrot Cake.

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 août 2012

Raïta au fruit de la passion

Parmi les fiches-recettes et les astuces qui parsèment le réfrigérateur -et s'envolent au moindre de coup de vent d'Autan-, le «raïta» vient de sortir de son silence caniculaire. Je l'ai réalisé pour un apéro-dînatoire à la maison qui ne devait pas me demander trop de temps de préparation, éviter d'utiliser le four, et apporter une touche appréciable de fraîcheur à une journée particulièrement chaude. Comme le raïta convient traditionnellement pour calmer le feu des plats indiens bien épicés, je me suis dit qu'un tel accompagnement serait idéal un soir où...

-les quelques 34°C de la journée flirtent encore avec la chaleur emmagasinée par les pierres et le bitume

-les boissons sont fraîches mais alcoolisées

-et les appétits petits mais les palais bien aiguisés.

Originaire du Pakistan (Nord de l'Inde), le raïta a pour base le yahourt (indifféremment brebis, chèvre ou vache), que l'on assaisonne toujours d'un peu de piment vert. Puis on brode très librement en fonction de ce dont on dispose d'herbes aromatiques, d'épices, de légumes ou de fruits crus ou cuits mais émincés... Ainsi que l'explique Beena, ce n'est pas une sauce au yahourt mais une salade de yahourt, absolument géniale avec des plats très épicés mais aussi des naans, des viandes ou des poissons grillés, bref, mille et une choses en vérité.

Par goût et parce que sa texture s'y prête à merveille, j'utilise toujours du yahourt à la grecque au lait de brebis pour le raïta. Comme dit mon crémier, "... au lait de brebis, bé éh c'est le vrai". J'aime servir ce raïta aux fruits de la passion comme dip avec, pour tremper : du pain azyme pour le croquant ou des chapati, et des tranches d'aubergines grillées chaudes. Les graines de fruit de la passion se prêtent super bien à ce jeu de sauce fraîche, plus convaincants avec leur pointe d'acidité que la grenade à peine trop aigrelette dans cette préparation.

Ra_ta_fruit_de_la_passion

 

 

Raïta au fruit de la passion
    -300 g de yahourt de brebis (ou vache ou chèvre) à la grecque
   -1 fruit de la passion
   -un soupçon de sel
   -les feuilles de 8 brins de coriandre fraîche rincées, émincées
   -1 cs d'huile d'olive vierge extra
   -1/2 oignon frais émincé finement (à défaut, un peu d'oignon rouge)
   -2 cm de piment vert doux émincé
   -1 cs rase de graines de carvi écrasées au mortier
   -1/2 cc rase de graines de moutarde écrasées au mortier
   -1 cs de sauce à base de piment d'espélette (facultatif).


  

Dans un bol, verser le yahourt, ajouter les autres ingrédients. Mélanger délicatement.
   Couvrir et conserver au réfrigérateur au moins une heure, si besoin, rectifier l'assaisonnement avant de servir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

06 avril 2012

Sauce verte à l'avocat

Sauce_verte___l_avocatL'avocat est un peu le meilleur copain végétal des gourmandes. Riche en "bon gras", savoureux et facile à déguster à la petite cuillère, il prend la forme qui nous arrange : tantôt fruit pour la botanique, tantôt légume pour la cuisine. Côté arrangements sucrés, cela vaut surtout hors de nos latitudes car en Amérique Latine, l'avocat, beau fruit bien parfumé, se prête particulièrement aux desserts. Vous pouvez à ce propos essayer cette recette simple mais surprenante d'Alain Passard : l' avocat au chocolat, dans laquelle l'avocat est cuit. C'est à ma connaissance une des rares utilisations de l'avocat cuit.

Sans chercher bien loin, l'avocat est aussi une mine d'or dans une salade de fruits (j'y reviendrai dans quelques semaines) où on fait intervenir de la menthe ou de la menthe poivrée et quelques gouttes de jus de citron afin d'éviter qu'il noircisse. Pour les affinités salées, il fait merveille dans les 'dips' et autres tartinades, grâce à sa texture onctueuse qui assouplit, lie et apporte du velouté à n'importe quelle préparation. Par exemple, pour Pâques j'envisage assez bien de refaire cette entrée fraîche et dans le ton, cette entrée primesautière. En cas de panne pour l'assaisonnement des asperges, pour apporter une sauce à une assiette de crudités, ou avec un poisson poché servi froid, je fais cette sauce toute simple et réconfortante. En fait, elle va avec tout !

Sauce verte à l'avocat

-1 avocat bien mûr (si vous choisissez un avocat exotique, doublez les dosages de tous les autres ingrédients)

-1 oeuf cuit dur

-sel gris

-poivre noir du moulin

-huile d'olive ou d'avocat

-2 brins de coriandre fraîche rincée et ciselée

-1 cc de jus de citron

-1 robot mixer.

Couper l'avocat en 2 dans le sens de la longueur et prélever sa chair.

La mettre dans le bol du robot avec l'oeuf écalé, le jus de citron, la coriandre, un peu d'huile.

Mixer progressivement, jusqu'à obtenir une pâte grumeleuse et souple mais pas trop lisse.

Transvaser la sauce obtenue dans un récipient, puis goûter pour rectifier l'assaisonnement.

Conserver cette sauce 2 jours maximum dans un récipient hermétique et au réfrigérateur.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 14:30 - Dips - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 février 2011

Assiette pleine forme

Mon_assiette_pleine_formePour un déjeuner sur le pouce ou un dîner léger, on peut tout miser sur les légumineuses. Dans cette catégorie de super foods, les lentilles, blondes ou vertes remplissent parfaitement leurs rôles de premières de la classe. À ces incontournables de l'apport de fer en hiver, j'ai associé l'amarante, minuscule graine cultivée chez les Incas. Ces nano-billes sont un trésor nutritif, la base des régimes végétariens et végétaliens. En effet, une fois cuite, l'amarante permet de constituer des galettes et hamburgers de légumes.

Les deux cuisent à peu près aussi longtemps, c'est à dire 35 à 45 minutes : couplez leur cuisson, vous gagnerez du temps, de l'éngergie et un brin de vaisselle. Bien égouttées, lentille et amarante composent un socle à pas mal de variations, j'ai choisi de vous présenter celle du moment, bien que d'autre suivront : pour 4 personnes :

200 g de lentilles vertes ou blondes ou les deux mélangées + 120 g d'amarante + 1 grande casserole d'eau salée + 1 échalote épluchée et émincée + 1/4 de pomme ou d'avocat + graines de moutarde ou de pavot + coriandre ciselée + quelques  jeunes pousses d'épinard ou de roquette + 4 c.s. d'oeufs de truite + 1 trait d'huile d'olive et de vinaigre balsamique

L'avantage, vous préparez la veille les lentilles et l'amarante : les faire cuire 35 à 45 minutes dans un grand volume d'eau bouillante salée. Égouttez longuement.

Au moment de servir, émincez l'échalote, le 1/4 de pomme, rincez les jeunes pousses. Dressez dans chaque assiette un dôme du mélange amarante/lentille, nappée d'1 c.s. d'oeufs de truite, disposez les morceaux de pomme et d'échalote autour. N'oubliez pas les jeunes pousses et les graines de pavot ou de moutarde. Assaisonnez d'huile d'olive et de vinaigre balsamique. Servez aussitôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 16:44 - Entrées froides - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 janvier 2011

Chai indien

Chai_indienLe froid, la brume ou le besoin de refaire le plein d'énergies positives, quelle  qu'en soit la raison qui m'y pousse, en ce moment je suis en mode soupe. Je n'ai pas d'autre façon de m'hydrater que de boire tisane, thé déthéiné ou infusion d'épices ; pas d'autre bonheur que de cuire les légumes en soupe, velouté... Même pour le goûter, ce sont des fruits centrifugés qui remplacent un yaourt ou un petit gâteau. Quoi que je suis conquise par cette version de cookies nature initiée par la Belle au Blé Dormant et relayée par Cléa. À force de rêver d'Inde et de couleurs chatoyantes comme le prêt-à-porter du printemps prochain nous en promet, j'ai invité cardamome, badiane et consorts dans ma tasse. Toutes les épices, bouillies et infusées de 2 minutes à un quart d'heure remplacent allègrement les boissons chaudes classiques. Si on y met un peu de gingembre, astringeant et tonifiant, l'effet coup de fouet est assuré, même sans théine. C'est dans la collection Foood de Claude Deloffre, où je puise avec un ravissement sans failles des idées de merveilles à déguster, que je tire ce chai indien. Un breuvage fort et suave, profond et raffiné, une sorte de mud tea si cela devait exister ! Afin de toujours avoir sous la main le mélange pour chai, réalisez-le :

2 cuillerées à café de cannelle en poudre + 2 cuillerées à café de cardamome en poudre + 2 cuillerées à café de gingembre frais râpé ou en poudre + 1 c.c. de clous de girofle + 1 de grains de poivre noir + 1 d'anis étoilé. Le mélange chai se conserve pas plus d'un an dans une boîte opaque, bien fermée. Mode de préparation : faire chauffer de l'eau avec 1 c.c. Du mélange chai par tasse et 1 c.c. De thé noir. Laisser bouillir doucement 4 à 5 minutes. Filtrer et servir chaud, nature ou sucré avec un nuage de lait.

Petits larcins culinaires (balade dans ma bibliothèque idéale), Claude DELOFFRE, p. 71, Tana Éditions, collection Foood, 2009. Chai_indien_cool_way

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 17:21 - Breuvages - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 novembre 2010

Echalotes confites au vinaigre balsamique

  Voici la vidéo que j'ai réalisée pour illustrer la recette des Echalotes confites au vinaigre balsamique, présentée par les Editions Solar dans le cadre des Nouvelles Variations Gourmandes. La recette en détails, telle qu'elle est présentée aux Editions Solar :

Pour 4 pots de chutney :
   900 g d’échalotes nouvelles
160 g de sucre cristallisé
30 cl de vinaigre balsamique
1 cuill. à soupe de coriandre moulue
1 cuill. à café de cumin moulu
1/2 cuill. à café de curcuma
1 pincée de cannelle moulue
2 clous de girofle
1/2 cuill. à café de sel fin   
Temps de total de préparation et de cuisson: 1h15 

Echalotes nouvelles confites au vinaigre basalmique
Cette préparation convient aussi très bien aux petits oignons nouveaux. Vous pouvez remplacer la moitié de la coriandre et du cumin moulus par des graines entières. 

   Retirez la peau fine extérieure et les petites racines des échalotes, puis coupez l’extrémité verte de la tige. Émincez-les en rondelles épaisses.

Mettez les échalotes dans une casserole avec les épices et le sel, saupoudrez-les du sucre et versez le vinaigre. Chauffez doucement en remuant pour faire fondre le sucre, puis amenez à très petite ébullition et faites cuire à feu aussi doux que possible pendant 40 minutes environ, jusqu’à ce que les échalotes soient translucides. Rajoutez éventuellement un peu d’eau de temps en temps pendant la cuisson si l’évaporation est trop importante.

Quand la préparation a la consistance d’une compote épaisse, retirez du feu et mettez en pots. Couvrez et laissez reposer pendant au moins 48 heures avant de consommer.   

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 21:05 - Avant de passer au piano... - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 mars 2010

Soupe de lentilles corail, patates douces & coriandre

Soupe_Lentilles_Corail_et_Patates_Douces

Il y a cinq jours, bien avant que le printemps nous prouve avec ardeur qu'il jouait encore à cache-cache avec les giboulées, j'ai eu envie de soleil et de pep dans nos assiettes. Comme les légumineuses sont légion à la maison ces temps-ci, avec les herbes et les légumes du réconfort (la suavité des patates douces répond bien à ce qualificatif) rien de plus magique qu'une soupe, faisable même sans autocuiseur, puisque le temps de cuisson des lentilles corail est extrêmement raccourci par rapport à celui des consoeurs lentilles vertes et autres petits pois sauvages.

Je suis même carrément obsessionnelle, car j'ai concocté cette soupe juste avant de me rendre à un cours de cuisine Indienne. J'allais cuisiner et déguster nos plats, tandis qu'à la maison, les heureux hommes goûtaient cet essai très concluant. Voila donc mon India Soup, tandis que vous pourrez ensuite continuer le voyage aux Indes avec l'Indian Song, de Marguerite Duras.

Les légumineuses : les lentilles corail font partie de la même famille que les lentilles vertes, les pois chiches. Originaires du continent Asiatique, les lentilles corail sont particulièrement cuisinées en Inde, avec du riz notamment, où elles forment alors un plat protéiné idéal. On les retrouve notamment dans la cuisine d'Afrique du Nord. Elles sont vendues décortiquées, d'où leur couleur, leur temps de cuisson réduit mais également leur éclatement à la cuisson. Leur saveur n'est pas très prononcée.

Les féculents : les patates douces, tubercules provenant probablement d'Amérique du Sud, très utilisées en Polynésie, ont une saveur incomparable de châtaigne et sont subtilement sucrées. La patate douce se prépare indifféremment en recette salée et sucrée. Néanmoins, elles se prêtent aux mêmes modes de cuisson que la pomme de terre, frites, en purée, sautées, en potage... Elle ravit le palais des petits commes de grands.

Les herbes arômatiques : la coriandre fraîche, a un goût frais, proche du citron, des feuilles de sauge et de céleri. Elle vient rappeler la poudre de curry dont elle est l'un des composants.

Le liant : le lait de coco.

Les épices : la poudre de curry (maison).

Pour 4 portions

Patates douces : 500 g

Lentilles corail sèches : (pré-trempage inutile) 200 g

Lait de coco : 15 ml

Ail : 2 têtes

Echalote : 1 petite

Poivre blanc du moulin : 2 tours

Eau : 1,5 litre

Coriandre fraîche : 4 brins rincés

Gros sel marin :  ½ c.s.

Curry : ¼ c.c.

Epluchez les patates douces, l'ail et l'échalote. Rincez les lentilles, les patates, taillez-les en cubes grossiers, ainsi que les aillacées.

Versez 1,5 litre d'eau froide dans une grande casserole, jetez-y tous les ingrédients sauf le lait de coco. Portez à ébullition 20 minutes, coupez le feu.

Ajoutez le lait de coco et mixez longuement pour obtenir une consistance de ruban.

Servez une grosse louche/assiette et décorez de feuilles de coriandre.

Dégustez aussitôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 15:59 - Soupes - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 janvier 2008

Boulettes au boeuf

Oui, l'hiver continue, et le boeuf est là. Pour varier, une idée de boulettes de viande, recette phare du Moyen-Orient, ici interprétée librement. Accompagnez-les idéalement d'épinards frais.

  • 350 g de boeuf haché
  • 1 petit oignon émincé
  • 2 aulx roses écrasés
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 pincée de poivre gris ou noir
  • sel de céleri
  • huile d'olive
  • feuilles d'estragon ou de coriandre ciselées

DSCN0275

  • 800 g d'épinard
  • sel
  • huile d'olive
  • noix de muscade

DSCN0273

Faites-les cuire 10 minutes dans un panier vapeur, et poêlez-les au dernier moment dans un peu d'huile d'olive, saupoudrez de sel et de noix de muscade. Mettez tous vos ingrédients dans un saladier, mélangez à la main, formez huit boulettes.

DSCN0281 Huilez une sauteuse et faites-les revenir 10 minutes en les retournant régulièrement.

DSCN0285

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par orangebalsamique à 19:04 - Plats/Plats uniques - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,